Les locations Les Filles du Bord de Mer et Port-en-Bessin dans le 1er numéro de BOCUSE Magazine

REVUE DE PRESSE –  Les Filles du Bord de Mer sont très fières et très heureuses de figurer dans le tout premier numéro du très beau « Bocuse Magazine », magazine dédié aux arts de vivre à la française.
Quel plaisir de le feuilleter, après avoir accueilli l’équipe rédactionnelle cet automne pendant leur reportage en Baie de Seine et leur shooting-cuisine réalisé dans note gîte « L’Esprit du Port« . Les excellents produits et producteurs normands, la Chef Caroline Vignaud, les pêcheurs de Granville et Port-en-Bessin, Mauviel et la vue sur l’avant-port de Port-en-Bessin y sont en place de choix !
Bravo à Sonia Ezgulian, Emmanuel Auger et aux talents dont ils se sont entourés pour créer ce magazine très exclusif à retrouver dans les établissements Bocuse et sur abonnement.
On salue aussi leur originalité éditoriale et leur audace à choisir la Normandie, du Cotentin au Bocage, en passant par le Bessin, pour leur 1ère rubrique « Itinéraires Gourmands » là où d’autres auraient forcément commencé avec la région Lyonnaise. Un bel hommage à la Normandie qui bouge et qui régale, souvent littorale, loin des clichés habituels. Normands et heureux 
Merci Bocuse Magazine et beaucoup de succès.
+ infos : 
  • Bocuse Magazine : http://www.nordsudbrasseries.com/le-magazine.html

La coquille Saint Jacques de Normandie et la certification Label Rouge

Une vidéo très intéressante et synthétique pour tout savoir sur la pêche à la coquille Saint Jacques sur un chalutier de Port-en-Bessin : méthodes de pêche, certification Label Rouge, filière qualité…
Avec les explications du patron-armateur du coquillard « Galaxie », chalutier côtier de 12 mètres. Film réalisé pour Normandie Fraicheur Mer.

Comme précisé dans le film, en Manche il y a 2 ouvertures de pêche à la coquille pour les chalutiers, avec des quotas bien spécifiques : au large (d’Octobre à mi-mai), tandis que la Baie de Seine débute en décembre et se termine fin février… Encore ce week-end pour en profiter !

Etal du Bateau Le Virgule sous la halle aux poissons de Port-en-Bessin - Février 2010

Samedi dernier, la coquille se vendait sous la halle aux poissons en vente directe aux particuliers à 3 Eur 30 le kilo, 3 Eur par 10 kilos et 11 Eur la barquette de noix+corail épluchés (environ 500 gr).

A vrai dire, si vous engagez la discussion sous la halle aux poissons avec les pêcheurs, vous constaterez comme un « Je t’aime moi non plus » pour la coquille St Jacques : l’offre et la demande qui ne se rencontrent pas toujours, des griefs sur les modes de distribution, des calculs savants pour être en conformité avec les quotas de pêche et une saison de 8 mois, qui reste tout de même longue pour les pêcheurs et ceux qui épluchent les coquilles pour la vente.

Mais une fois en bouche, crues ou cuites, dans leur plus simple expression, tous s’accordent à les trouver vraiment divines. Mangez-en !!