Le littoral de Commes (2 km)

Commes - Crédit photo : AB

Commes - Crédit photo : AB

On peut rejoindre Commes depuis Port-en-Bessin de 2 manières, la plus sympa étant une promenade à pied par le chemin de randonnée (l’ancien sentier douanier), qui part du pied de la tour Vauban, grimpe un peu puis longe tranquillement les falaises jusqu’à Commes.

Les paysages sont superbes, à gauche la mer bleue à pic des falaises (ne pas trop s’approcher compte-tenu de la forte érosion), à droite la campagne verte et les champs en culture.

Ou alors de manière plus classique par la route (2 km de Port-en-Bessin), direction Arromanches et prendre une petite ruelle sur la gauche.

Commes - Crédit photo : AB

Commes - Crédit photo : AB

Commes - Crédit photo : AB

Commes - Crédit photo : AB

Les rivages de Longues-sur-Mer (5 km)

     Longues-sur-Mer, ciel couvert et temps chaud - Crédit photo : AB

Longues-sur-Mer, ciel couvert et temps chaud - Crédit photo : AB

Il est pour une Normande comme moi, un autre petit coin de paradis à seulement 5 km de Port-en-Bessin. Il s’agit des rivages de Longues-sur-Mer le long des falaises, fragiles car l’érosion est élevée (les falaises ont reculé de 10 mètres depuis les années 40 et les éboulements sont courants). Il y a plusieurs endroits : celui qui se nomme Le Chaos, particulièrement menacé par l’érosion et qu’il faut donc éviter de trop fouler, et un autre à l’accès plus sécurisé et goudronné un peu plus loin en continuant la route après la batterie allemande. On peut stationner à mi-chemin ou descendre en voiture une petite route entourée de verdure (une douzaine de stationnement, pas plus). On rejoint une plage de galets au pied des falaises. Au large à droite, on aperçoit les barges du débarquement d’Arromanches. L’endroit est paisible, pas trop fréquenté. La nature y règne en maitre, l’eau joue avec les galets et l’horizon avec la mer et les nuages.

En ce 14 juillet 2009, vers 16h l’air est chaud et les nuages commencent à encombrer le ciel, la lumière blanchit. A peine le temps de mettre le pied sur la plage qu’un grain se met à tomber, d’abord doucement comme une pluie d’été rafraichissante puis plus fort nous poussant à l’abri dans la voiture. Un quart d’heure plus tard, la pluie cesse, l’eau prend une magnifique couleur vert d’eau, tandis que le ciel s’assombrit encore plus. L’instant est magique, silencieux. Encore un quart d’heure plus tard, le ciel bleu se dévoile et la mer devient marine. Baigneurs, « bronzeurs », promeneurs, simples « contemplateurs » (20 personnes tout au plus) et mouettes reprennent leurs activités respectives. Le bruit des vagues sur les galets nous berce. Au loin sur la gauche on voit les bateaux qui sortent ou rentrent à Port-en-Bessin.

15 minutes après : De Staël ? Rothko ? Non paysage de Longues-sur-mer après la courte pluie d'orage - Crédit photo : AB

15 minutes après la courte pluie : De Staël ? Rothko ? Non photo de Longues-sur-mer ! - Crédit photo : AB

30 minutes après la pluie - Crédit photo: AB

30 minutes après la courte pluie - Crédit photo : AB

Crédit photo : AB

Ephémère... - Crédit photo : AB