Ce qu’on disait déjà de Port en Bessin en 1894…

Je prends énormément de plaisir à lire des ouvrages historiques sur Port-en-Bessin. Ils ne sont pas nombreux mais toujours fort intéressants. Et même les plus anciens semblent d’actualité, tant on y lit des noms de familles ou de bateaux et des histoires de marins-pêcheurs qui résonnent encore aujourd’hui à nos oreilles. Dans cette petite notice de 1894, voici ce qu’on disait de Port-en-Bessin… presque 120 années plus tard, ça semble encore tellement juste !

« Le touriste qui désire recevoir toutes les impressions d’un voyage d’agrément doit comprendre Port (en Bessin) dans son itinéraire. En effet, après avoir visité Trouville, Luc, St Aubin et Arromanches, leurs belles plages sablonneuses, leurs casinos et leurs salles de jeux, il a besoin, pour reposer ses sens, de voir une nature plus agreste et une population vigoureuse. Ses poumons réclament aussi une brise plus intense et imprégnée des âcres senteurs des varechs. Port lui fournira ce qu’il désire. »

Extrait de  « Notice sur Port-en-Bessin » par L. Aubourg, 1894